Mariage saccagé par des ultras : Jonathan et Marc condamnés

Màj : 10 supporters ultras de l’ASSE comparaissent mercredi devant le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône. Ils sont accusés d’avoir saccagé le mariage d’un supposé supporter lyonnais. 

des-ultras-de-saint-etienne-sont-recherches-par-les_3160088_800x400

Le procureur a requis trois ans de prison dont six mois avec sursis et mise à l’épreuve contre Jonathan Chaume, présenté comme l’instigateur de cette « expédition ». Une peine de 18 mois de prison a en revanche été retenue contre Marc Desile. La relaxe a été requise pour un troisième prévenu .

Metro News


Une douzaine d’ultras interpellés pour avoir saccagé un mariage  à coups de barres de fer et de battes de baseball

Un coup de filet a visé mercredi matin dans plusieurs départements une douzaine de personnes suspectées d’avoir participé au saccage d’un buffet de mariage en septembre dans le Rhône, motivé par la rivalité footballistique entre Lyon et Saint-Etienne.

 Ces arrestations qui ont ciblé depuis l’aube 12 personnes, présentées comme des ultras de l’AS Saint-Etienne, ont eu lieu dans les agglomérations de Chartres, Caen, Saint-Etienne selon le parquet de Villefranche-sur-Saône. À Vienne, une interpellation a été effectuée par la SR de Saint-Étienne.

Les faits s’étaient déroulés le 5 septembre dans un château du Beaujolais. Une dizaine d’individus encagoulés avaient fait irruption dans le mariage et saccagé le buffet à coups de barres de fer et de battes de baseball dans un déferlement de violence qui n’avait pas fait de blessés.

Cette « véritable opération commando », selon l’expression d’un régisseur du château de Talancé à Denicé (Rhône) où était organisée la noce, s’était produite alors que le couple des mariés et leurs 300 invités étaient encore à l’église pour la célébration de leur union.

L’enquête s’était rapidement orientée sur la piste d’une rocambolesque méprise. Les agresseurs auraient, dans le cadre de la rivalité qui les oppose à leurs homologues de l’Olympique lyonnais, confondu la noce avec celle d’un supporter lyonnais homonyme, qui se serait marié aussi à Denicé ce même jour. Un fumigène vert avait notamment été lancé par les agresseurs au cours de l’incident.

Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Villefranche-sur-Saône et confiée aux services de gendarmerie.

Le Dauphine

Tout commentaire à caractère raciste, diffamatoire ou incitant à la haine envers quelconque communauté sera supprimé et pourra donner lieu à des poursuites judiciaires, conformément à la législation en vigueur.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s